Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Comment (pourquoi) devenir Président ? Par Chawki Amar

Publié par The Algerian Speaker sur 7 Novembre 2013, 10:41am

Catégories : #Point zero de chawki Amari

Déjà être quelqu'un, en vue ou pas, déclassé ou classé, reclassé ou en cours préparatoire, représenter quelque chose ou quelqu'un, ou encore un groupe de quelqu'uns. Puis se présenter à la présidentielle, l'Algérie étant une République libre. En fait non, d'abord annoncer que l'on se présente avant de se présenter. Attendre le retour d'écoute et l'atterrissage du ballon-sonde, l'opinion de l'opinion publique ou l'avis discret du système, rester calme, parler mais pas trop, demander mais pas énormément, s'énerver mais un peu. Ne rien de dire de grave, faire de vagues discours d'opposition et parler de bureaucratie, de rente et de futur.  Attaquer un peu le Président en place mais jamais ceux qui l'ont nommé. Ensuite se présenter, discrètement, sans faire de grosses vagues parce qu'il pleut déjà, ni remuer le couteau dans la plaie ou exhiber la plaie en montrant le couteau.

Ne rien dire ou faire de fracassant, rassurer les foules, les islamistes, les femmes, les démocrates, la famille révolutionnaire et sa nombreuse descendance, toujours faire croire que le Président ne va pas se représenter tout en annonçant ne jamais être sûr qu'il ne se représentera pas. Dans tous les cas, ne pas affirmer se présenter contre le Président mais avec lui, expliquer qu'il ne s'agit pas de vouloir devenir président. Ne pas fâcher l'armée, les impôts, les importateurs, les voisins et les puissances étrangères. Entrer délicatement, présenter son programme, mixage de réformes et de traditions, de révolutions et de conformismes. Rassembler des signatures, les supplier s'il le faut, les payer en dernier recours. Puis arriver au jour J, déjà voter pour soi-même et ne pas voter pour le candidat du système. Attendre le résultat, réfléchir, crier à la fraude ou accuser le peuple. Perdant ? La vie est devant. Dans tous les cas, si vous êtes élu Président, c'est que vous l'étiez déjà sans le savoir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents